Art Nouveau Barcelone

06 avril 2011

image palais de la musique catalane

PalauMusica1_7fcecphoto ext. du palais intlintérieur du palais de la usique

Posté par Dossier HIDA à 22:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


images dossier hida

plan_gaudi_villarplan sagrada familia       chantierchantier sagrada d_but_travauxdébut de la construction           lamplampadaires placa reial

coll_extphoto collège sainte thérèsecoll_intphoto intérieur collège sainte thérèse

Posté par Dossier HIDA à 21:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2011

http://www.gaudiallgaudi.com/FA200.htm

Biographie:
Né à Mataró (El Maresme) en 1867.
Étant encore un étudiant en 1887, il entra au Centre Escolar Catalanista et fit partie du groupe de la Renaixença (Renaissance). Il se mit ensuite à travailler dans sa ville natale.
Plus tard il se déplaça a Barcelone, où il finit ses études d'architecture en 1891.
Nommé Professeur de l'École d'Architecture de Barcelone, (Spécialités d'Hydraulique et de Résistance des matériaux), il manifesta largement ses grandes qualités d'architecte.
En plus de son activité professionnelle, il développa une importante activité politique dans la mouvance du catalanisme.
En 1917, à la mort de Prat de la Riba, il le remplaça comme Président de la Mancomunitat de la Catalogne. Il créa des écoles et des institutions culturelles comme la Junta de Museus (Comité de Musées), des nouveaux musées au Parc de la Ciutadella de Barcelone, lança les fouilles d'Empuries ainsi que des voies de communication et suscita l'amélioration de l'exploitation agricole en Catalogne.
Disciple de Domènech i Montaner, il est considéré le dernier représentant de l' Art Nouveau et le premier du Noucentisme (mouvement artistique qui succéda au Modern'Style).
Selon Alexandre Cirici Pellicer, son œuvre peut se diviser en trois périodes bien différentes:
       - La première, l'
époque rose (Art Nouveau), prend comme symbole la maison aristocratique rurale (casa pairal)  catalane et cherche l'inspiration dans des modèles germaniques. À cette époque appartiennent la Maison Marti (1896), la Maison Macaya, la Maison Amatller et surtout la Maison de les Punxes ou Maison Terrades (1905).

       - La seconde,
époque blanche (Idéalisme rationaliste) correspond plutôt aux goûts de la nouvelle élite bourgeoise, pratique et ordonnée. À cette époque correspondent la Maison Trinxet (disparue), la Maison Muntades et la Maison Company.
       - La troisième,
époque jaune (Monumentalité)  se déroule pendant la période de l'Exposition Universelle de Barcelone de 1929, dont il fut le premier architecte. Cette époque est caractérisée par le monumentalité, la couleur jaune des façades et l'imitation de l'architecture romaine qui se mêle au typique andalou, qui aboutissent à donner un certain aspect baroque.
Admirateur de l'architecture nord américaine, il dessine la Casa Pich prenant son inspiration de Sullivan.
En plus des activités décrites, Josep Puig i Cadafalch développa également une importante activité d'historien de l'art, spécialement de l'art roman sur lequel il écrivit un ouvrage fondamental "L'arquitectura romànica a Catalunya" (L'architecture romane en Catalogne) et bien d'autres.
De 1942 à sa mort en 1956 il fut Président de l'Institut d'Estudis Catalans (Institut d'Études Catalanes, équivalant catalan de l'Académie Française).

Posté par Dossier HIDA à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ipernity

Ipernity« Modernisme », « Modernisme catalan » (1880-1930), mouvement artistique qui s’inscrit dans la tendance européenne de l’« Art nouveau », en pleine révolution industrielle et essor économique de la ville, qui va être soutenu et financé par une bourgeoisie aisée, désireuse d’affirmer l’identité catalane. Cet art nouveau, comme l’art japonais, cherche à imiter la nature et puise aussi ses sources dans les arts gothique espagnol et arabo-andalou (style mudéjar). Les arts décoratifs (revêtements de céramique, vitraux, mosaïques, reliefs, etc .), la peinture, la sculpture, se fondent avec les structures architecturales pour attirer le regard. Ils utilisent des matériaux bruts, tels que la brique nue, le fer forgé, le « trencadis » (revêtement de surfaces à l'aide de fragments de faïence irréguliers), mais aussi la fonte et l’acier dans l’architecture. Le modernisme catalan se caractérise par la profusion des détails, la richesse de la décoration et un esthétisme raffiné. Ces architectes redonnent leurs lettres de noblesse aux artisans. Nationalistes catalans, Antonio Gaudí, Domènech i Montaner, Puig i Cadafalch, sont les architectes phares de ce mouvement qui a bénéficié d’un soutien populaire immense.

Posté par Dossier HIDA à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

réseau art nouveau network

L'originalité du Modernisme catalan est le résultat d'une apparente contradiction entre tradition et modernité. Ce mouvement correspond en effet à une nouvelle interprétation de l'histoire et des traditions propres à la Catalogne par une société désireuse de se montrer cosmopolite et moderne. Dans les années 1890, architectes et designers remirent à l'honneur le passé en créant des styles tout à la fois médiévaux, archaïques et cosmopolites.

Après 1900 s'y ajouta une prédilection pour les formes sinueuses et abstraites de l'Art nouveau européen. La neutralité de l'Espagne pendant la Première Guerre mondiale et le relatif bien-être économique engendré par celle-ci permirent au Modernisme de se poursuivre jusqu'aux années 1920, ce qui constitue une autre particularité du mouvement catalan par rapport à ses équivalents européens.

Le Modernisme se développa en Catalogne, dans les îles Baléares et dans la région de Valence et devint bientôt le style de référence pour la bourgeoisie des nouvelles cités industrielles et des capitales de province. Les formes modernistes abstraites marquèrent de leur empreinte non seulement les maisons, les résidences d'été et les bâtiments publics mais aussi les usines, les complexes industriels et les coopératives agricoles.

Avec la construction du quartier de l'Eixample, Barcelone connut une expansion majeure au-delà des limites de ses anciennes murailles. La prospérité économique encouragea les investissements dans le secteur de la construction et entraîna la modification des arrêtés municipaux en 1891, une transformation de la topographie urbaine et un grand nombre d'innovations en matière de décoration.

Dans la ville de Barcelone, les trois grands noms de l'architecture moderniste ont créé quelques-uns de leurs chefs-d'œuvre : ceux d'Antoni Gaudí sont marqués par une conception abstraite de l'architecture, Josep Puig i Cadafalch fit preuve d'une perception plus historique et Lluis Domenech i Montaner s'entoura de toute une équipe d'artisans et d'industriels comme la famille du comte Güell et les différents marquis de Comillas. Totalement conquis par le Modernisme, ceux-ci furent d'importants mécènes pour ces architectes et en particulier pour Gaudí et Domenech i Montaner.

Posté par Dossier HIDA à 16:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]