14 mars 2011

réseau art nouveau network

L'originalité du Modernisme catalan est le résultat d'une apparente contradiction entre tradition et modernité. Ce mouvement correspond en effet à une nouvelle interprétation de l'histoire et des traditions propres à la Catalogne par une société désireuse de se montrer cosmopolite et moderne. Dans les années 1890, architectes et designers remirent à l'honneur le passé en créant des styles tout à la fois médiévaux, archaïques et cosmopolites.

Après 1900 s'y ajouta une prédilection pour les formes sinueuses et abstraites de l'Art nouveau européen. La neutralité de l'Espagne pendant la Première Guerre mondiale et le relatif bien-être économique engendré par celle-ci permirent au Modernisme de se poursuivre jusqu'aux années 1920, ce qui constitue une autre particularité du mouvement catalan par rapport à ses équivalents européens.

Le Modernisme se développa en Catalogne, dans les îles Baléares et dans la région de Valence et devint bientôt le style de référence pour la bourgeoisie des nouvelles cités industrielles et des capitales de province. Les formes modernistes abstraites marquèrent de leur empreinte non seulement les maisons, les résidences d'été et les bâtiments publics mais aussi les usines, les complexes industriels et les coopératives agricoles.

Avec la construction du quartier de l'Eixample, Barcelone connut une expansion majeure au-delà des limites de ses anciennes murailles. La prospérité économique encouragea les investissements dans le secteur de la construction et entraîna la modification des arrêtés municipaux en 1891, une transformation de la topographie urbaine et un grand nombre d'innovations en matière de décoration.

Dans la ville de Barcelone, les trois grands noms de l'architecture moderniste ont créé quelques-uns de leurs chefs-d'œuvre : ceux d'Antoni Gaudí sont marqués par une conception abstraite de l'architecture, Josep Puig i Cadafalch fit preuve d'une perception plus historique et Lluis Domenech i Montaner s'entoura de toute une équipe d'artisans et d'industriels comme la famille du comte Güell et les différents marquis de Comillas. Totalement conquis par le Modernisme, ceux-ci furent d'importants mécènes pour ces architectes et en particulier pour Gaudí et Domenech i Montaner.

Posté par Dossier HIDA à 16:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur réseau art nouveau network

Nouveau commentaire